ATTEINTE AU DROIT DE GRÈVE DANS LES DEUX-SEVRES

La fédération SUD éducation soutient et relaye le communiqué de l’intersyndicale des Deux-Sèvres

Un cran a encore été franchi dans la répression des mouvement sociaux.
Lundi 17 février 2020, un professeur des écoles remplaçant a été envoyé par l’administration pour prendre en charge une classe dans une école primaire de Niort. L’enseignante titulaire est gréviste depuis le 5 décembre dans le cadre des mobilisations contre le projet de loi sur les retraites.

PDF - 102.5 ko
Atteinte au droit de grève dans le 79

L’intersyndicale des Deux-Sèvres Cgt Educ’action, FNEC FP-FO, SNES-FSU et SUD Education 79 dénonce une atteinte inacceptable au droit de grève.
Tous les personnels de l’Education nationale, y compris les personnels non-titulaires (AED, enseignants contractuels, ...) peuvent se mettre en grève. Il s’agit là d’un droit fondamental et constitutionnel.
Tout salarié de l’Education Nationale, fonctionnaire ou non, a le droit de se mettre en grève (préambule de la Constitution du 27 octobre 1947 et art 10 de la Loi du 13/07/83).
Les modalités sont fixées par les art L. 521-2 à L. 521-6 du Code du Travail qui reprennent les dispositions de la loi L. 63- 777 du 31/07/63 qui réglemente la grève dans les services
publics.
C’est pourquoi, M. le DASEN des Deux-Sèvres par respect du droit de grève, nous vous prions de bien vouloir prendre les mesures pour que cesse immédiatement le remplacement de professeurs ou agents grévistes dans le département.