Stage antiraciste de SUD éducation 93 : le ministre Blanquer une nouvelle fois désavoué par la justice

Communiqué de SUD éducation
mardi 7 juillet 2020

Le tribunal administratif de Montreuil a annulé la décision du Dasen de Seine-Saint-Denis d’interdire à plusieurs personnels de participer au stage antiraciste organisé par SUD Éducation 93 en avril 2019. SUD éducation se réjouit de cette victoire pour la liberté syndicale.

Cette victoire s’ajoute au classement sans suite de la plainte que Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, avait déposé pour « discrimination raciale » en raison de l’organisation de ce stage.

SUD éducation et les personnels n’ont pourtant aucune leçon à recevoir du ministre en matière de lutte contre le racisme. Depuis le début de l’année scolaire 2019-2020, le ministre Blanquer a en effet multiplié les sorties scandaleuses, créant des polémiques stigmatisant les personnes musulmanes ou supposées telles. Il a été démenti par ses propres services sur le prétendu défaut de scolarisation des petites filles musulmanes. Il a attaqué la FCPE à propos d’une affiche de campagne montrant une femme portant le voile. Il s’est refusé à condamner l’agression d’une mère d’élève portant le voile accompagnant une sortie scolaire par un élu RN. Ses services ont publié durant le confinement une fiche stigmatisant explicitement les musulman-e-s.

SUD éducation rappelle que chaque personnel a le droit à 12 jours de formation syndicale annuelle, et que les organisations syndicales sont les seules responsables du contenu des formations.

PDF - 86.7 ko
Stage antiraciste de SUD éducation 93 : le ministre Blanquer une nouvelle fois désavoué par la justice

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311