Rapport Benisti : texte et analyse

Sud Education 66
mercredi 29 juin 2005
mis à jour dimanche 3 juillet 2005

PDF - 104.7 ko
Rapport Benisti
Ce document du collectif national unitaire fait le parallèle entre les propositions de Sarkozy (avant-projet de loi sur la prévention de la délinquance) et les textes parus ou les idées contenues dans le rapport Benisti.

France : Un rapport parlementaire accable le "patois des immigrés"

Un rapport préliminaire de la commission prévention du groupe parlementaire sur la sécurité intérieure vient d’être remis à Dominique de Villepin, Ministre de l’intérieur. Ce rapport, dit rapport Bénisti (président de la commission prévention et député du Val de Marne), est un ensemble de préconisations destinées à alimenter la fondation d’un projet de loi sur la prévention de la délinquance. Jusque là, tout est normal, rien d’extraordinaire dans la forme,
c’est le processus naturel de gestation de tout projet de loi.

C’est à sa lecture que l’on reste coi, interdit, stupéfait, interloqué, déconcerté, pétrifié, abasourdi et surtout SCANDALISE. Sur le moment, on sourit tant on est convaincu qu’il ne s’agit là que d’un canular, on attend la chute, on piaffe d’impatience de savoir enfin l’origine de ce canular décidemment réussi. Mais rien ne vient, la lecture terminée on décide de relire encore une fois car probablement a-t-on oublié quelque information de nature à préciser la galéjade. Pourtant tout y est pour nous rassurer sur sa dimension badine : le texte est truffé de fautes d’orthographe et de syntaxe, les explications sont simplistes et caricaturales, et Christine Boutin fait partie de la commission... donc ce ne peut être qu’un canular.

Et bien non, on se renseigne et la vérité devient cinglante : il s’agit d’un vrai rapport pensé et réfléchi au sein même du sacro saint Parlement. Le moins que l’on puisse dire c’est que "nos" députés se sont lâchés dans ce climat délétère où tout est permis pour insulter impunément des
populations pauvres, immigrées ou d’origine immigrée.

Ce rapport, dans un premier temps, fait de manière insidieuse un amalgame entre "délinquance" et "les familles issues de l’immigration", présentant ces dernières comme une
population potentiellement dangereuse "dès l’âge de 3ans".

Nous y voilà donc ! Contentons-nous ici de vous livrer quelques passages des plus saisissants (vous pourrez lire l’intégralité de ce torchon par le lien en fin d’article). Pour prévenir la délinquance, le rapport préconise notamment, nous citons (fautes d’orthographe et de syntaxe
maintenues telles quelles) :

" Seuls les parents, et en particulier la mère, ont un contact avec leurs enfants. Si ces derniers sont d’origine étrangère elles devront s’obliger à parler le Français dans leur foyer pour habituer les enfants à n’avoir que cette langue pour s’exprimer. "

" Si les mères sentent dans certains cas des réticences de la part des pères, qui exigent souvent le parler patois du pays à la maison, elles seront dissuadées de le faire. Il faut
alors engager des actions en direction du père pour l’inciter dans cette direction.
"

Nos langues d’origine réduites à un "parler patois" ?! Le niveau de mépris est cinglant.

Si toutefois ces satanées choses issues de l’immigration continuent à parler leur "patois" à la maison, " l’institutrice devra alors passer le relais à un orthophoniste pour que l’enfant récupère immédiatement les moyens d’expression et de langage indispensables à son
évolution scolaire et sociale.
"

" Les services d’assistante sociale seront prévenus de l’action proposée et devront suivre son déroulement. Si le comportement de l’enfant est indiscipliné et créé des troubles dans la classe, l’enseignant pourra alors passer le relais à une structure médico-sociale (un pédopsychiatre, une assistante sociale, un pédiatre)...ces suivis sociaux réguliers devront aussi permettre à l’enfant d’être élevé dans une atmosphère saine "

Rien que cela ! Autrement dit, cher(e)s ami(e)s issu(e)s de l’immigration, parler votre "patois" à la maison génère une "atmosphère malsaine" pour vos enfants. Et si vous maintenez cette pratique, on va médico-psychiatriser vos enfants. Ne souriez pas, ce sont des propositions sérieuses d’une commission parlementaire !

Il faudrait s’accorder au gouvernement sur les avantages du bilinguisme, n’est-ce pas notre Ministre de l’éducation nationale qui expliquait que l’apprentissage des langues étrangères est une bonne formation de l’esprit ?!

Ce rapport, en plus de criminaliser la pauvreté, méprise et insulte les populations dites "issues de l’immigration".

La commission ayant planché sur ce "torchon" est constituée de seize député UMP, deux UDF et, tenez vous bien, deux du PS que l’on ne peut s’empêcher de nommer : Jean Pierre Blazy
(Député du Val d’Oise et Maire de Gonesse) et Christophe Masse (Député des Bouches du Rhône).

Le 03 Février, une manifestation a été organisée par des collectifs de travailleurs sociaux et éducatifs. Le retentissement dans les médias fut médiocre (un article dans l’Humanité et un autre dans Le Monde qui, au demeurant, restent assez vague sur le contenu de ce rapport).

Questionné par Le Monde du 04-02-05, Jacques-Alain Bénisti persiste et signe " les membres de la commission sont tous des élus de communes avec des cités sensibles, qui vivent sur le terrain et connaissent les problèmes de délinquance "... autrement dit, ces élus sont bien placés pour savoir que ces "issus de l’immigration" parlent un "patois" malsain pour leurs enfants, et qu’il est du devoir de la république de sauver ces derniers en les pédopsychiatrisant.

Pour nos socialistes, Christophe Caresche (député PS) souhaiterait que ses deux collègues se retirent de cette commission et estime que ce texte " révèle une approche totalement primaire et caricaturale de la délinquance des mineurs ".

Dominique de Villepin nous a assuré, lors de son émission à 100 minutes pour convaincre, qu’il présenterait son projet de loi sur la délinquance avant la fin de l’année.

Pour consulter le rapport dans son intégralité : (et pour connaître le nom de tous les députés qui ont participé à cette ignominie)
http://www.sudeducation66.org

- Interpelons-les massivement !
- Signons massivement la pétition en ligne sur le site http://www.abri.org/antidelation/

Navigation

Articles de la rubrique

  • Rapport Benisti : texte et analyse

Agenda

<<

2022

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois