Le prétendu “simulateur” de retraites du gouvernement : SUD éducation dénonce une nouvelle farce gouvernementale

Communiqué de SUD éducation
jeudi 19 décembre 2019

Aujourd’hui, sous la pression du mouvement social en cours et auquel l’éducation prend toute sa part, le gouvernement a présenté une plateforme qu’il essaie de faire apparaître comme un simulateur de retraites.

Cette plateforme est tout sauf un simulateur. Elle ne comprend en effet aucun élément tangible sur les pensions. À l’issue du “parcours”, un-e enseignant-e se voit simplement indiquer à partir de quelle année il ou elle rentrerait dans le régime par points, sans aucune évaluation des différences de pension entre les deux systèmes, ni même intégration de l’âge-pivot dans ses calculs.

SUD éducation fournit pourtant une simulation précise fondée sur les éléments du rapport Delevoye confirmés par Édouard Philippe, qui établit que tous les personnels d’éducation seront perdants, de plusieurs centaines d’euros bruts par mois. Le gouvernement n’est pas juste incapable de détailler les impacts que son projet aura pour les futur-e-s retraité-e-s : il omet sciemment tous les éléments qui permettraient aux personnels de se faire une opinion éclairée.
La mascarade est la même pour les contractuel-le-s de droit public : le gouvernement s’avère incapable d’admettre de combien baisserait leur pension si son projet de retraites par points venait à être mis en œuvre.
Pour seule justification aux personnels de l’Éducation nationale, le gouvernement dévoile en fin de parcours sur sa plateforme un lien vers un document ne comportant que deux phrases indiquant qu’une vague “revalorisation” est annoncée.

SUD éducation dénonce cette nouvelle manœuvre d’enfumage dont personne n’est dupe d’un gouvernement et d’un ministre de l’Éducation discrédités et affaiblis par la grève.

SUD éducation appelle les personnels de l’Éducation nationale et de la Recherche à maintenir la pression durant leur période de vacances en lien avec les autres secteurs mobilisés notamment le Rail et la RATP, ainsi qu’une prochaine étape, de grève et de manifestations massives, dès la semaine de la rentrée. C’est cela qui permettra d’amplifier un rapport de force à même d’obtenir satisfaction sur la revendication centrale de ce mouvement : le retrait du projet Macron-Delevoye !

PDF - 65.9 ko
Le prétendu “simulateur” de retraites du gouvernement : SUD éducation dénonce une nouvelle farce gouvernementale

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311