Congés bonifiés : le gouvernement fait reculer les droits des personnels originaires des DOM

Communiqué de SUD éducation
mardi 7 juillet 2020

Le décret réformant les congés bonifiés est paru au JO le 4 juillet.

Si ce texte comporte des avancées avec notamment l’ouverture de nouveaux droits pour les agent-es en CDI ou la possibilité de les utiliser plus régulièrement, il comporte également une réduction de 30 jours sous prétexte de “désorganisation des services”.

Pourtant, ce qui désorganise les services, ce sont surtout les suppressions de postes et la réduction constante des effectifs. De plus, la dérogation permettant aux personnels des établissements d’enseignement et des centres de formation scolaires ou universitaires d’en bénéficier dès le 1er jour des grandes vacances de la 3e année scolaire ou universitaire entière consécutive est supprimée.

Pour SUD éducation, il est inadmissible que chaque nouveau droit donne lieu immédiatement à la réduction d’autres droits. Nous réclamons le maintien des 30 jours de bonification ainsi que de la dérogation.

De plus, SUD éducation revendique la fin des expatriations forcées et revendique dans un premier temps une révision de la bonification CIMM de 1000 points qui ne garantit pas aux originaires d’une académie d’y être affecté-es et les place en concurrence avec des postulant-es qui n’en sont pas originaires.

PDF - 92.5 ko
Congés bonifiés : le gouvernement fait reculer les droits des personnels originaires des DOM

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311